vedel

Grand Prix de Malaisie : un Vettel victorieux

Après une mauvaise saison chez Red Bull en 2014, la malchance semble avoir quitté Sébastian Vettel qui a fini premier au Grand Prix de Malaisie. La course fut serrée, très serrée même, mais avec une Scuderia Ferrari comme voiture, le pilote a eu un atout majeur.

Toujours dans le trio de tête

Déjà dès la ligne de départ, Vettel se trouvait au milieu de Rosberg et Hamilton. Le trio a donc gardé la tête jusqu’après le premier virage. Tout s’est ensuite déroulé assez vite puisque la Scuderia de Raikonnen accuse une crevaison tandis que l’autre Sauber d’Ericson fait une sortie de piste. Sébastian Vettel se retrouve alors seul sur la piste avec les deux Mercedes. Même avec d’aussi puissants adversaires, Vettel n’a eu aucun mal à rivaliser avec les deux étoiles argentées. La Ferrari a manifesté les mêmes performances que les Mercedes, chose que l’on a surtout pu remarquer aux 24e et 37e tours. Quelques minutes plus tard, Vettel dépasse la ligne d’arrivée en premier, ce qui a créé une grosse surprise en ce début de saison. Il faut dire qu’après 2014, on avait quelques doutes sur son compte, mais l’Allemand s’est finalement bien débrouillé et affiche sa 40ème victoire au compteur. Quant à Ferrari, elle en est à sa 222éme victoire.

Les flèches d’argent perdent leur suprématie

Durant ce Grand Prix, beaucoup ont fondé leurs espoirs sur les deux flèches d’argent de Mercedes. Les deux bolides ont toutefois dû s’incliner devant la Scuderia Ferrari de Vettel. Ils ont fini à la deuxième et troisième place. Rappelons que les deux Mercedes ont eu au volant Nico Rosberg et Lewis Hamilton.

Un retour en force

Avec cette victoire, Sébastian Vettel signe son grand retour. Chez Ferrari, la surprise est des plus agréables, car leur pilote a réussi à ramener beaucoup plus vite la Scuderia à son summum. Pour la firme, cette victoire succède à celle d’Alonso en Espagne et de Michael Schumacher, il y a 9 ans de cela.

Sébastian Vettel est d’autant plus fier puisqu’il s’agit là de sa deuxième course pour la marque au Cheval cabré.

Ce qui est sûr, c’est que Mercedes ne va plus baisser sa garde, car il vient de trouver un rival de taille pour toute la saison 2015.

 

Laisser un commentaire